Publié par : Jacques Grégoire | 2020/03/19

Syndrome de la cellule et coronavirus

IMG_8751

Pour le printemps qui arrive ce soir à 23h50

Je vis depuis depuis 2005 dans des studios plus ou moins spacieux. Je vous mets les liens vers les différents articles les décrivant ou expliquant le pourquoi de leur exiguïté.

https://wordpress.com/post/gregoirejac.com/2685

https://wordpress.com/post/gregoirejac.com/1729

Pourquoi aujourd’hui associer le coronavirus à mes minis appartements? Vous me voyez arriver avec mes gros sabots… Je suis en isolement chez-moi. Âge oblige,  j’ai suivi les conseils de la nouvelle vedette médiatique du Québec: monsieur Horacio Arruda. Sans oublier notre PM monsieur Legault qui a tracé le chemin pour ses homologues provinciaux et surtout fédéral. Levons notre chapeau pour cette bonne gestion de la pandémie.

Depuis 2005 à n’avoir que 4 murs dans mon chez-moi. Une seule pièce où j’ai tout à portée de main. Je comprends facilement ceux ou celles qui préfèrent dormir ailleurs que dans leur le lieu de vie. Odeurs de bouffe, obligation de déplacer les meubles soir et matin, sentiment de manquer d’intimité, manque de rangement et j’en oublie.

Dans les circonstances que nous vivons en ce début de printemps, l’isolement que je subis en ce moment, je ne le subis pas justement. Je suis habitué à être confronté à la solitude. J’ai dit confronté, non, elle est devenue une amie, une très chère amie. Si vous avez lu les autres articles, j’aurais tellement voulu avoir ce même environnement lorsque j’étais étudiant. L’ado septuagénaire que je suis en profite maintenant depuis 16 ans ou presque. Tout est dans toute.

Avec tout ce temps à ma disposition, je ressasse mes vieux thèmes musicaux quand je ne les déconstruis pas carrément. J’en profite aussi pour faire un bon débroussaillage de mes pièces. Je les ai toutes mise sur le nuage Google. Après avoir fait un premier tri chronologique, je n’ai réécouté que le début d’une seule pièce. Phrasé que j’ai incorporé dans une pièce existante. De redécouvrir des thèmes enfouis dans ma mémoire de plus en plus binaire, je m’en souviens ou bedon je m’en souviens pas. Bonheur que d’improviser à nouveau, valse, farandole, 5 ou 6/8 à raccrocher.

Je vous mets un salmigondis de ces phrases que vous allez facilement reconnaître.

Mais surtout prenez soin de vous et ne contaminez pas vos proches ou semblables.

 

 

 


Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :