Publié par : Jacques Grégoire | 2023/01/20

Neige qui crisse sous nos pas

Nuances en gris*

Le bruit de la neige qui crisse sous nos pas me manque. Ces sons devraient être admis au Patrimoine Immatériel de l’UNESCO. Avec les changements climatiques annoncés, nous risquons de ne plus avoir des températures qui descendent jusqu’à -20 degrés Celsius. Là où les sonorités sont les plus cristallines.

L’hiver que nous vivons cette année pourrait en faire foi. Nous en sommes déjà à la moitié de l’hiver météorologique. Et en ce 20 janvier je n’ai toujours pas eu le plaisir de marcher sous ces températures presque polaires. Avoir de la pluie en décembre ou janvier est une abomination. Je voudrais me plaindre à notre Mère Nature mais elle va me diriger vers les filières à énergie fossile. Pensez à cette compagnie que je ne nommerai pas qui sait depuis les années 70  dans quel pétrin nous sommes aujourd’hui.

 Outre 45ème parallèle les hivers sont blancs de ce côté-ci de la grande mare. Une bonne tempête hivernale suivie de quelques jours de soleil dans un ciel bleu éclatant. Que nenni, cette année.

De la grisaille encore de la grisaille.Et quand  il se montre le soleil, sous un voile gris. Je me demande si je ne serais pas dû pour des séances de luminothérapie. 

Je vais plutôt me contenter d’une dose quotidienne de vitamine D. Je m’en vais prendre une marche jusqu’à la pharmacie.

Bruit de pas sur la neige

Petite impro matinale genre Spleen in grigio ma non troppo.

Piano Korg SP-200, Synthétiseur Virtuel Cakewalk. Une seule prise pour chaque piste. La joie de l’impro… avec ses défauts.

*Photo par Madeleine à la maison de Campagne. Comme quoi le gris c’est beau aussi.


Réponses

  1. Je suis d’accord pour ajouter ces sons au patrimoine mondial.

  2. C’est marrant, j’écris dans le texte du jour : La semelle se frotte au cristal
    résonne plus que de raison
    trouble l’absence
    Il faut dire qu’il faisait -20. On a perdu l’habitude…

    • La poésie voyage plus vite que le temps. Quel beau texte du jour et les photos aussi.

  3. Un petit peu de neige par ici, et blancheur sur les montagnes. C’était une grande joie…
    Beau morceau mélancolique comme je les aimes !
    Merci.

    • Merci Béatrice! « La mélancolie n’est que de la ferveur retombée. » André Gide dans les Nourritures Terrestres.

      • Ou de la nostalgie aimantée ! 🙂


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :