Publié par : Jacques Grégoire | 2021/12/15

Chapelets de clichés

Des phrases comme un chapelet de clichés

Que j’égrène sans chaleur

Avé sans madone destinée.

Joie morne tissée de grisaille

Poètes de mes souvenirs

Qu’êtes vous devenus.

Fenêtre sans givre 

Compteur de kilowatts

Et coupe froid m’y oblige.

Une masure où périssent

Rêves et utopies figés

Dans le désintérêt glacial

Même une opinion âpre

Revêche serait saluée.

Solitude non obligée

Quatre murs volontaires

Pour m’y contenir.

Que chaque mot-phrase

S’envole et franchisse 

Mers et déserts d’ignorance.

Petite impro sans prétention… Une pièce mieux formulée remplacera celle-ci


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :